Vous êtes ici : J'élève mon enfant > Mon enfant ne mange pas : que faire ?


Mon enfant ne mange pas : que faire ?

Pour certains parents, faire manger leur enfant est une formalité. Pour d’autres, c’est une vraie galère. Si l’on n’est pas tous égaux devant l’appétit de son enfant, voici quelques conseils pour accompagner les parents  dont l’alimentation de l’enfant est difficile.

Ne forcez jamais votre enfant à manger

Ne forcez pas un enfant qui ne mange pas. Photo Pixabay

Tout d’abord ne forcez jamais votre enfant à manger. Aussi stressante soit la situation de voir son enfant refuser un repas, le forcer reviendrait à le bloquer, et à engager le bras de fer avec lui sur la question de la nourriture. Ce qui, bien sûr, stressera enfants et parents et sera contre-productif. Reproposez lui à manger plus tard, par exemple. Ne punissez pas un enfant qui ne mange pas.

Enregistrer

Enregistrer

Mangez avec lui

Un enfant qui n’aime pas manger aimera encore moins manger seul. Pour l’inciter à avoir envie de goûter à de nouvelles saveurs, une des meilleures solutions est de partager son repas du soir avec lui. Certes, cela impose aux parents de manger tôt, mais aidera votre enfant à voir les repas comme un moment convivial et non comme une contrainte. De plus, par imitation, il y a fort à parier pour qu’il ait envie de manger comme vous.

Osez l’apéritif dînatoire

Pour faire manger un enfant qui n’aime pas cela, il faut que les moments de repas soient ludiques. Certes, vous pouvez faire l’avion ou proposer une cuillère pour maman et une cuillère pour papa. Mais vous pouvez aussi lui proposer de manger avec vous à l’occasion d’un apéritif dînatoire. Les idées recettes pour l’apéritif ne manquent pas ! Toasts en tout genre, tomates cerises, verrines à l’avocat… Apéro ne rime pas forcément avec malbouffe !

Quand faut-il s’inquiéter ?

Il y aura toujours des gens pour dire que “un enfant ne se laisse pas mourir de faim”. Sauf que c’est sans compter sur ceux qui souffrent de troubles de l’oralité et/ou de troubles alimentaires. Ne restez pas avec vos inquiétudes, surtout si votre enfant perd du poids. N’hésitez pas à parler à votre pédiatre du comportement alimentaire de votre enfant. Il vous aidera à distinguer le caprice du refus, le vrai trouble alimentaire du simple manque d’appétit. Il y a de fortes chances pour que l’enfant soit juste un petit mangeur ou un peu capricieux. Mais si trouble alimentaire il y a, il ne faut pas le laisser s’installer.