Vous êtes ici : J'élève mon enfant > Coloriage pour enfant : les enjeux pédagogiques


Coloriage pour enfant : les enjeux pédagogiques

Destiné à apprendre en s’amusant, le coloriage pour enfant se révèle être un véritable vecteur de la concentration de l’enfant, de sa création artistique, du foisonnement de son imaginaire. Mon petit Macéo commence à jouer avec des crayons et je m’interroge sur les intérêts de cette activité mais aussi sur la manière dont les parents peuvent solliciter l’enfant afin de pouvoir l’encadrer.

Le coloriage : une activité qui appelle au calme et à la concentration

Le coloriage est une activité de loisirs pour votre enfant !

Une petite fille s’adonne à son activité favorite : le coloriage

Cette activité nécessite de se concentrer sur une page illustrée, qu’il faut a priori remplir. A vous de voir s’il est important ou pas de colorier l’ensemble des parties vides du coloriage, sachant qu’une activité finie sera valorisante pour l’enfant et lui apprendra peut être à aller au bout de ses apprentissages. Vous pouvez créer une atmosphère propice au calme : petite musique de détente, moment de répit après une longue journée à la maternelle, cet instant peut apaiser complètement votre enfant.  Il n’est pas à mon sens forcément utile d’obliger l’enfant à s’asseoir, lorsqu’ils ont 4 ou 5 ans ils ont du mal à s’asseoir pendant longtemps et gigotent beaucoup. Appuyé sur ses avant-bras sur une table à sa taille votre petite créature pourra tout à fait laisser libre cours à son imagination aussi en position debout !

Je dépasse ou je ne dépasse pas ?

Créativité et coloriage

Les coloriages pour enfants présentent des intérêts pédagogiques !

La grande question est : je dépasse ou je ne dépasse pas ? Peut-être est-il bon d’observer comment l’enfant fait de lui-même, sans être dirigé. Certains apprécieront de passer du temps à colorier sans dépasser les limites du coloriage prédéfini, d’autres donneront beaucoup d’importance au choix des couleurs, d’autre encore préféreront une création abstraite et énergique qui anéantira totalement toute forme de dessin prédéfinie.

De mon côté j’ai vu Macéo se défouler sur sa page blanche au moyen d’une seule couleur. Un petit peu déboussolée par tant d’énergie et la rapidité à laquelle il avait terminé son dessin, je lui ai proposé d’ajouter des couleurs en discutant de ce qui lui passait par la tête pendant son dessin. Certaines couleurs sont simplement venues illustrer d’autres aspects de l’histoire qu’il se racontait et je ne l’ai pas empêché le lendemain de faire son dessin uniquement en marron !

Vous pouvez trouver des exemples de coloriages à imprimer facilement sur internet.